Recettes  

Une visite guidée du potager de Brigitte et Ricardo

En collaboration avec
PRO-MIX

En août dernier, dans le creux de deux vagues pandémiques, on a photographié Brigitte et Ricardo dans leur potager par une belle journée ensoleillée. Excités par l’engouement phénoménal envers le jardinage, ils ont eu envie de nous inviter à un tour du propriétaire de leur oasis de paix. En collaboration avec PRO-MIX, on découvre les secrets de leur magnifique potager. On suit les guides!

L’incontournable tomate

Ricardo : La tomate cerise, c’est la reine de notre jardin. On aime la savourer simplement parce qu’elle a ce goût typique de l’été dont on rêve toute l’année. J’ai fait beaucoup de tests pour mes tomates. J’en ai planté de toutes les sortes. J’ai même planté des semences récoltées par ma mère, que j’ai retrouvées dans un pot de pilules l’an dernier, dix ans après sa mort. J’aime les tomates colorées (les petites brunes sont mes favorites) et j’affectionne les variétés anciennes, comme la Green Zebra, la Cherokee ou la Beefsteak, dont une seule tranche arrive à garnir tout un sandwich.

tomates

Un jardin qui sent bon

Brigitte : Le plaisir de jardiner, c’est aussi de jouer dans la terre en humant les odeurs des fines herbes qui poussent à profusion. Au potager, on se limite à semer ce qu’on aime et ce qu’on compte cuisiner. Par exemple, on cultive un plant d’aneth pour le gravlax de saumon, le persil plat, le thym et le basilic pour les pizzas, dont ma préférée est celle aux crevettes nordiques que je redemande toujours à Ricardo, et de la coriandre pour le pesto et la salsa. On aime la menthe pour l’eau aromatisée et des cocktails rafraîchissants. 

menthe

Un potager toujours plus vert

Ricardo : Courgettes, asperges, mesclun, roquette, haricots kilomètres (ils peuvent atteindre 40 cm de long !), ce n’est pas le vert qui manque dans notre jardin. On se prépare de belles salades fraîches tout l’été. On cuisine aussi des soupes froides à base de laitue, qu’on sert dans une tasse avec un glaçon, la fraîcheur absolue ! On la congèle ensuite dans des bacs à glaçons. Super robuste, le kale dure très longtemps. Cette année, j’ai même mangé en avril des feuilles de mon plant de l’été passé. L’artichaut, c’est une nouveauté cet été. Je trouve qu’il embellit le potager. Je le mange toujours à l’italienne. Je coupe la tête ainsi que le bout des feuilles, et je le fais mijoter dans l’eau avec de l’huile d’olive, de l’ail et des tranches de citron jusqu’à ce qu’il soit tendre. 

Loading the player...

Des fleurs dans l’assiette

Brigitte : On cultive plusieurs types de fleurs afin de les admirer, mais aussi pour les manger. On adore la lavande parce qu’elle éloigne les insectes et que ça sent tellement bon quand on l’effleure au passage en bordure du jardin. On a aussi des fleurs comestibles, comme des capucines et des tagètes pour leur goût et leur texture. On garde les feuilles de capucines, qui sont légèrement piquantes, comme la roquette ou le cresson, pour mettre dans un burger. 

Ricardo : Toutes les fleurs des fines herbes sont bonnes. Ça étire le plaisir et ça amène ailleurs, parce que ça ne goûte pas la même chose. La saveur de la fleur est plus subtile. C’est le cas des fleurs de la ciboulette. Je les cueille et, si je ne les utilise pas toutes, je les mélange à du sel. La fleur sèche, et ce sel floral se conserve plusieurs mois. 

fleurs

Le jardin comme une œuvre d’art

 

«Le jardin, ça m’inspire. Quand je plante les fruits et les légumes au printemps, j’imagine déjà ce que je cuisinerai à la fin de l’été.» — Ricardo

Ricardo : Quand j’ai conçu notre jardin, j’avais toujours en tête la vue que j’aurais à partir de ma cuisine, qui est plus haute que le terrain. Je m’assurais qu’il y ait un design intéressant à contempler. C’est de l’art… qui se mange. Cet été, j’ai préparé quelques fois une focaccia sur laquelle j’ai formé de jolis motifs à l’aide de légumes. On agrémente aussi le jardin ici et là de toutes sortes de décorations ludiques et artistiques. Ça active la créativité.

focaccia

Des fruits à portée de main

Ricardo : Pendant l’été, un bol de petits fruits frais, c’est notre dessert favori. Il nous arrive de les déguster juste tous les deux, en silence, en regardant le jardin. Ça nous rend heureux. On les apprête aussi de mille et une façons pendant toute la saison. On espère un jour récolter assez de pêches pour préparer ma recette de sangria avec nos propres fruits (j’ai beaucoup de difficulté à les faire pousser). J’ai planté des fraises à la demande de ma fille Clémence et on profite de leur récolte pour cuisiner des desserts simples mais superbes.

fruits

Prendre le temps d’apprécier

Ricardo : Je suis un fervent amateur de la philosophie des potagers de grands-mères. Je le fais pour la subsistance, la beauté de l’été et le plaisir de cueillir. Le temps qu’on passe au jardin est aussi important que le résultat de nos récoltes. Voir pousser la nourriture qu’on va consommer, ça nous ramène un peu sur terre. Chaque petit geste compte pour s’alimenter et ça nous fait réaliser pleinement tout le travail que ça demande. 

Brigitte : L’entretien quotidien du jardin peut paraître fastidieux, mais c’est un moment idéal pour décrocher des tracas de la journée. Quand on arrose le terreau ou qu’on répand de l’engrais, ce n’est pas une corvée, mais plutôt de l’attention qu’on donne à nos végétaux. On prend ce temps pour l’amour du potager et ça nous permet de passer du temps ensemble.

Brigitte et Ricardo

Inspiré par la fraîcheur du potager? Rendez-vous en kiosque pour se procurer notre dernier magazine estival afin de découvrir des recettes pour cuisiner les fruits et légumes comme Brigitte et Ricardo aiment le faire pendant l’été.

Cet article est une collaboration entre RICARDO et PRO-MIX.