Recettes  

L’impressionnant parcours de trois passionnés de spiritueux

En collaboration avec
la Distillerie 3 Lacs

La région du Suroît est circonscrite par les lacs Saint-François, Deux-Montagnes et Saint-Louis. Ce sont les fameux 3 Lacs qui baptisent la Distillerie cofondée par trois amis d’enfance. Ensemble, ils brassent de bonnes idées et élaborent d’excellents spiritueux artisanaux, dans lesquels les agrumes sont rois. Pour mieux connaître leur entreprise et découvrir leurs produits, on s’est rendus à Salaberry-de-Valleyfield pour rencontrer ces jeunes entrepreneurs.

Nicolas, Dominic et Mathieu nous accueillent dans le local qu’ils ont loué en janvier 2019. L’endroit a beaucoup changé en deux ans, car, à l’origine, il n’y avait ni cuves ni étagères, et la mezzanine, où loge leur bureau, était inexistante. Pièce maîtresse de la distillerie, un magnifique alambic surnommé Betty occupe une place de choix au cœur de l’aire ouverte.

Au sein de l’entreprise, les trois partenaires ont chacun leur rôle. Dominic est le maître distillateur. Il est chargé de la distillation et de l’embouteillage. Mathieu, lui, s’occupe du marketing et des finances. Nicolas, qui a été le premier à rejoindre la distillerie à temps plein, est celui qui chapeaute tout. Il assiste Mathieu et Dominic dans l’approvisionnement et les contrats, et il fait aussi le pont avec la SAQ. Tous trois ont quitté leur ancien métier pour sauter à pieds joints dans l’univers de la distillation. 

Passion partagée

Passionnés de spiritueux et voyant poindre l’intérêt pour les produits d’ici, ils ont lancé l’idée de fonder une distillerie lors d’une soirée festive à l’été 2016. Dès le lendemain, et avec le même sérieux que la veille, ils se sont penchés plus attentivement sur le sujet. Et avec mille et une questions en tête, ils ont enchaîné les voyages exploratoires au cours des deux années qui ont suivi. À la même période, ils se sont rendus aux États-Unis pour assister à une formation au Siebel Institute of Technology, à Chicago. Au-delà de la théorie, c’est un stage effectué dans une distillerie du Vermont qui leur a permis de découvrir tous les aspects du métier.

Dans la foulée, les trois entrepreneurs ont peaufiné leur plan d’affaires et multiplié les démarches pour le financement, l’emplacement et la création de leur image de marque. Trouver un local où déployer leurs installations s’est avéré un véritable parcours du combattant. Après plusieurs mois de recherches infructueuses, ils ont choisi de s’installer à Valleyfield, qui les a accueillis à bras ouverts.

Un premier lancement

Leur premier gin citron tournesol a fait son entrée à la SAQ à l’été 2019, quelques mois seulement avant le début de la pandémie. Le développement de la recette a nécessité plus d’une centaine de distillations avec plusieurs botaniques. Parmi tous les essais, le duo de saveurs agrumes et aromates est celui qui s’est démarqué. 

«Le tournesol était au centre du produit quand l’idée d’avoir des agrumes a germé, explique Mathieu. On a fait les premiers tests avec du citron séché avant de se tourner vers le citron frais. Ç’a été la révélation!»

Conquis par la fraîcheur de l’agrume, nos trois acolytes ont alors choisi de recréer ce duo de saveurs dans le développement de leurs gins et d’en faire leur signature 3 Lacs. Après le citron, le pamplemousse, ingrédient clé de leur deuxième proposition de gin, s’est imposé naturellement. Il ne restait qu’à trouver le bon aromate à lui associer. Pour ce faire, ils ont multiplié les distillations avec différentes herbes, tels le thym, la menthe, le basilic, la sauge, etc. Offrant le mariage parfait entre les deux saveurs, le romarin a été adopté à l’unanimité.  

La complicité que partagent Nicolas, Dominic et Mathieu est bien réelle. Leur amitié, tissée à l’adolescence, semble faciliter la bonne entente. Le passage du temps a évidemment fait son œuvre. Après le secondaire, les études et le travail les ont éloignés, mais tous trois sont restés proches, ne sachant pas qu’un jour, ensemble, ils démarreraient un projet d’une telle envergure.

Saviez-vous que?

Seul le zeste des agrumes est utilisé par la distillerie pour l’élaboration de ses spiritueux. Les agrumes, eux, sont pressés, et leur jus est récupéré et emballé pour être revendu à des restos-bars de la région qui s’en servent dans la préparation de leurs cocktails. Une initiative zéro gaspillage comme on les aime!

Un engouement grandissant

Durant la période estivale, la distillerie profite d’un bel achalandage. Les gens des environs se déplacent pour y acheter leurs produits. De fait, chaque nouveau lancement crée un véritable engouement. Quand leur gin pamplemousse romarin est sorti au printemps 2020, ils étaient nombreux à faire la file à l’extérieur. Ce produit signature mis en marché un an après leur premier gin a permis à la distillerie de passer en quatrième vitesse. 

L’été dernier, en plus de commercialiser leur troisième et plus récent gin, le gin lime basilic, ils ont lancé le premier limoncello québécois à rejoindre les tablettes de la SAQ. «En tant que distillerie des agrumes au Québec, on s’est dit que proposer une liqueur d’écorces de citron, ce qu’est un limoncello, ça allait de soi, précise Nicolas. Et pour ajouter une touche locale, on utilise du mélilot (la vanille d’ici) cueilli à la main par Gaspésie Sauvage. Il y a aussi une note de mandarine pour ajouter un petit côté sucré. En fait, on réinvente le Limoncello, une boisson traditionnellement italienne, en lui donnant une petite twist de chez nous.»

Comment les trois entrepreneurs envisagent-ils l’avenir de la distillerie à long terme? Garder leur projet à échelle humaine est quelque chose à laquelle ils tiennent, même si des projets d’exportation sont sur la table en ce moment. Leur alambic actuel sera bientôt remplacé par un modèle deux fois plus gros, ce qui leur permettra de doubler leur capacité de production afin d’atteindre de nouveaux marchés. Cela leur laissera aussi plus de temps pour se concentrer sur d’autres aspects de la production et poursuivre le développement d’autres produits. 

Dégustation festive

Avec le temps des fêtes qui approche, c’est toujours pratique d’avoir des recettes inédites en poche pour impressionner les amis et la parenté. Leur suggestion? Le Snow Bird, un cocktail concocté par Sam, mixologue à la distillerie. À sa base: le gin Pamplemousse Romarin, un spiritueux raffiné et audacieux, alliant une composition botanique originale et un goût légèrement sucré. Parfait aussi pour notre punch de Noël aux canneberges.

Et pour sa touche d’effervescence en cette période de l’année, on essaie le Limone Fizz, à base de Limoncello. Cette liqueur parfume aussi nos recettes en cuisine, tel ce panettone comme un baba (panettone ubriaco au limoncello) délicieux jusqu’à la dernière miette. 

Cet article est une collaboration entre RICARDO et la Distillerie 3 Lacs.