Recettes  

Le gâteau au beurre livre ses secrets

Votre gâteau est moins beau et lève moins que celui de votre mère. Pourtant, vous avez suivi la même recette. Comment se fait-il ? En matière de gâteaux, les petits détails ont toute leur importance. Grâce aux conseils qui suivent, vous pourrez réussir le traditionnel gâteau au beurre aussi bien que votre mère. Ne lui dites surtout pas où vous avez puisé vos secrets…

Suivre la recette à la lettre

Un gâteau réussi est un parfait équilibre entre deux groupes d'ingrédients : d'un côté le sucre, le beurre et jaunes d'œufs, qui le rendent tendre et fondant en bouche, et de l'autre, la farine et les blancs d'œufs, qui permettent au gâteau de bien se tenir.

Pendant la cuisson, les protéines contenues dans la farine et les blancs d'œufs « coagulent » et durcissent, ce qui assure la fermeté du gâteau. S'il ne contenait pas aussi du sucre, du beurre ou de la graisse végétale et des jaunes d'œufs, le gâteau aurait une texture et une saveur comparables à celles d'un pain. S'il contient trop d'ingrédients structurants, le gâteau sera massif et sec. Si vous y mettez trop d'ingrédients attendrissants, il risque de tomber à la sortie du four ou de devenir si tendre qu'il sera impossible à glacer.

Il y a donc peu de place à l'improvisation !

Christina Blais

Pour Christina Blais, vulgariser la chimie des aliments est simple comme de préparer une bonne omelette. Détentrice d’un baccalauréat et d’une maîtrise en nutrition, elle a enseigné les cours de «Science des aliments» et de «Salubrité alimentaire» au Département de nutrition de l'Université de Montréal pendant plus de 30 ans. Depuis 2001, elle présente le fruit de ses expériences avec Ricardo dans le cadre de l’émission de télé de celui-ci, sur les ondes de Ici Radio-Canada Télé. Les curieux peuvent lire ses chroniques Chimie alimentaire sur le site web de Ricardocuisine. Suivez-la aussi sur @Encuisineavecchristinablais sur Facebook.