Recettes  

Manger local toute l’année : Trois entreprises innovantes

En collaboration avec
Hydro-Québec

Manger des poivrons et des radis d’ici en février? Il s’agit d’un rêve que caressent plusieurs Québécois et Québécoises qui aspirent à un avenir durable pour leur communauté. Et si le rêve devenait réalité plus tôt qu’on le croirait? En collaboration avec Hydro-Québec, voici trois entreprises agroalimentaires québécoises qui utilisent l’efficacité énergétique de manière innovante pour faire pousser des fruits et légumes frais toute l’année.

15 000 idées pour un monde durable

Au printemps dernier, plus de 26 000 Québécois et Québécoises ont participé à la consultation Énergie en commun, afin de faire savoir quels enjeux énergétiques leur tiennent à cœur. Des milliers d’idées ont été proposées, inspirées par les trois grands chantiers suivants:

 
  1. Transformer notre économie pour qu’elle soit verte.
  2. Repenser notre mobilité pour la rendre durable.
  3. Réinventer notre façon de consommer l’énergie.

Ferme d’Hiver

La fraise est l’un des fruits les plus emblématiques de nos étés. Grâce à Ferme d’Hiver, il est maintenant possible de manger des fraises d’ici toute l’année, même en plein mois de janvier! Ferme d’Hiver est un espace de culture maraîchère intérieur 100% contrôlé qui recrée le soleil, la pluie et le vent, à l’aide de systèmes d’ingénierie à la fine pointe de la technologie. L’entreprise souhaite augmenter la production de fraises du Québec et diminuer l’importation, en utilisant notre électricité renouvelable. Les récoltes ont lieu d’octobre à juin afin de ne pas concurrencer les maraîchers locaux et d’offrir une option intéressante en période hivernale.

La solution écoénergétique

L’électricité propre et renouvelable du Québec est la seule source d’énergie utilisée. Grâce à des lumières DEL conçues par Ferme d’Hiver, l’éclairage dans les salles recrée la lumière naturelle. La chaleur émise est récupérée pour chauffer les locaux adjacents, comme des serres, ce qui maximise l’efficacité énergétique. Cela permet aussi d’éviter l’usage de pesticides chimiques, car les meilleures conditions climatiques sont recréées. La ventilation filtre et purifie l’air constamment dans la salle de production. À la Ferme d’Hiver, on récolte des fraises presque tous les jours des saisons froides (pour notre plus grand plaisir!).

Mycopousse

Andréanne Berthiaume a mis de côté sa carrière d’agronome pour se lancer dans un projet innovant avec son entreprise Mycopousse: la production de verdure dans des bâtiments de plusieurs étages. Elle a converti les anciennes porcheries de la ferme familiale de son conjoint en serres intérieures. Elle y cultive des verdures, des fines herbes et des champignons 365 jours par année. On connait aussi ce type de culture sous le terme d’agriculture verticale. Afin de faire pousser des produits de qualité sans utiliser de pesticide, elle contrôle l’environnement des végétaux.

La solution écoénergétique

Les bâtiments sont munis d’un système d’éclairage horticole à DEL et d’un système hydroponique. L’agricultrice vend sa production en paniers hebdomadaires sous forme d’abonnement et directement dans les restaurants pour accroître l’indépendance alimentaire de sa région.

L’Abri végétal

Pour cultiver des légumes en plein sol dans leurs serres, les propriétaires de L’Abri végétal, Annie Lévesque et Frédéric Jobin-Lawler, ont dû redoubler d’ingéniosité. Leurs produits bio, dont la tomate est la vedette, sont le fruit d’une conscience écologique qui favorise des techniques et des énergies vertes.

La solution écoénergétique

L’entreprise utilise un système de géothermie qui fait appel au sous-sol terrestre pour combler ses besoins en chauffage et en climatisation. L’air est donc réchauffé ou refroidi grâce à la température souterraine. Elle économise également de l’énergie en utilisant des miroirs situés à l’extérieur de la serre qui réfléchissent la lumière du soleil vers les cultures à l’intérieur. Cela permet de minimiser les coûts d’électricité et d’étendre le calendrier de production sur toute l’année. Une foule d’autres méthodes sont mises à profit pour maximiser la production: le greffage pour protéger les racines des maladies et des ravageurs, l’utilisation d’insectes prédateurs pour prévenir les infestations, l’irrigation raisonnée, etc. Une foule de solutions ingénieuses pour une agriculture durable!

Grâce à une consommation efficace et novatrice de l’électricité, des entreprises locales ont le pouvoir de nous conduire vers une plus grande autonomie alimentaire. Parce que manger local, c’est tellement bon.

Cet article est une collaboration entre RICARDO et Hydro-Québec.