Recettes  

Comment économiser, de l’épicerie à l’assiette

En collaboration avec
IGA

Réduire sa facture d’épicerie et cuisiner des plats généreux à un prix avantageux, c’est dans l’air du temps! En collaboration avec IGA et les produits Compliments, voici 10 astuces à mettre en pratique pour bien manger à petit prix et des recettes pour nous prouver que c’est possible d’y arriver sans trop se serrer la ceinture.

1. Planifier et gérer son inventaire

Bien planifier ses repas, dynamiser le contenu de son garde-manger, faire une rotation régulière de ce que contient le réfrigérateur, faire le tri des aliments du congélateur et dresser sa liste de provisions: ce sont là des actions à poser pour mieux gérer son inventaire et espérer économiser. On évite de cette façon d’acheter des ingrédients en double, de gaspiller légumes et fruits frais ou encore d’oublier des restes.

2. Cuisiner les protéines végétales

Le prix de la viande n’a jamais été aussi élevé et c’est pourquoi on a pris l’habitude d’intégrer davantage de protéines végétales à son menu. Moins connu et aussi un peu plus cher que le tofu, le tempeh est une source de protéine végétale qui se congèle bien. On devrait toujours en conserver un bloc dans son congélateur, surtout que c’est plus rapide à décongeler que du poulet.

3. Surveiller les circulaires

Les cuisses de poulet tout comme les côtelettes de porc sont des sources de protéines qui reviennent souvent en première page des circulaires des supermarchés. On les garde à l’œil, pour profiter des rabais.

4. Opter pour des marques maison

Se procurer des produits de marques maison à prix avantageux comme Compliments est une bonne façon d’économiser sans se priver. On a l’assurance d’avoir en main des produits de qualité avec lesquels on peut cuisiner de bons petits plats pour sa famille, sans briser le cochon. Et avec des produits offerts dans tous les rayons, ce ne sont pas les choix qui manquent!

oeufs

5. Cuisiner des recettes vide-frigo

On pense souvent aux potages comme recette vide-frigo, mais les riz frits excellent eux aussi à ce chapitre. On peut les apprêter comme bon nous semble, en y intégrant ses restes de viande et de légumes et en se servant du contenu de notre réfrigérateur.

6. Stocker des pâtes 

Les pâtes alimentaires ont l’avantage d’être polyvalentes et de se conserver longtemps. Leur prix est à la hausse? On surveille les rabais et on fait des provisions.

7. Adapter la méthode de cuisson

Les viandes plus «coriaces» sont souvent les plus abordables. Elles gagnent en tendreté en profitant d’une longue cuisson, comme celle qu’offre la mijoteuse. Ce petit électro vous sera des plus utiles pour cuisiner de la palette de bœuf ou encore de l’échine de porc, une des coupes les plus économiques.  

8. Miser sur les conserves

Du thon et des haricots en boîte, à peu près tout le monde en a dans son garde-manger. L’avantage des conserves, mis à part le fait qu’elles se gardent longtemps, est qu’elles sont des plus pratiques pour nous aider à cuisiner des repas vite faits bien faits, à peu de frais. Et en plus, pas besoin de cuisson! Les deux sont réunis dans cette salade de courgettes aux raisins et au thon. On répartit celle-ci sur une purée de haricots blancs qui lui confère une touche d’onctuosité. Efficace et rapide!

conserve

9. Doubler ses recettes

La viande convoitée est au rabais? On en profite et on double les quantités, comme on l’a fait pour cette recette de poulet à l’étouffée. On congèle l’autre moitié de notre recette en prévision d’un futur repas. Pratique et économique!

10. Intégrer des fruits et légumes de saison

Certains fruits et légumes sont offerts tout au long de l’année. C’est le cas par exemple des pommes, des bananes, des choux, des oignons. À moins d’être sûr de les gaspiller, on les préfère en sac plutôt qu’à l’unité. On n’hésite pas à se tourner vers des produits surgelés (framboises, bleuets, mangues, maïs, brocolis, etc.) pour pallier les changements de prix saisonniers. 

Les pommes de terre et les légumes racines sont deux aliments privilégiés dans le développement de recettes à faible coût. Et c’est encore plus vrai lorsqu’on les associe à d’autres ingrédients courants de nos armoires, par exemple des légumineuses en boîte comme dans cette recette de pâté chinois texan.

Cet article est une collaboration entre RICARDO et IGA.