Recettes  

Comment réussir ses semis de tomates

En collaboration avec
Passions Jardins

La tomate est sans aucun doute un des légumes qu’on a le plus grand bonheur de récolter dans nos potagers. Mais avant même de la voir poindre dans nos assiettes, il faut se mettre à la tâche et la semer. Car la cultiver à partir de semences est une expérience non seulement formatrice, mais aussi très enrichissante pour les néophytes. Heureusement, on peut compter sur l’équipe d’experts de Passion Jardins pour nous guider. C’est le temps d’enfiler nos gants et de plonger nos deux mains dans le terreau!

Copropriétaire des Serres Dame Nature, des Herbes du Lac et de Fleuriste Racine Karé, Rébéca Rouleau est une entrepreneure en série passionnée par sa région, le Saguenay-Lac-Saint-Jean. Les entreprises de cette bachelière en économie et en gestion agroalimentaire emploient plus de 45 personnes. 

Comment choisir les variétés à semer?

Nos goûts personnels, la zone de rusticité où on habite, l’ensoleillement journalier et la taille des plants en fonction de l’espace dont on dispose sont parmi les critères qui nous permettent de déterminer les variétés à cultiver. On trouve plusieurs semences dans les pépinières et centres de jardin ou en ligne.

Parmi les variétés les plus populaires et faciles à cultiver, on trouve les tomates cerises ‘Sungold’ et ‘Sweet Treats’ ou encore les tomates ‘Cœur de bœuf’ et ‘Tasti-Lee’.

En plus du type et du cultivar, on doit choisir entre des plants à croissance déterminée ou non. Les premiers cessent de croître à une certaine hauteur, sont moins productifs et leurs fruits mûrissent en même temps; ils conviennent davantage à la culture en pot. Quant aux plants à croissance indéterminée, ils continuent de croître et de produire des fruits tout l’été. Un avantage si on veut profiter de la fraîcheur des tomates plus longtemps en saison.

Quand faire ses semis intérieurs?

Dans l’enthousiasme lié à cette nouvelle activité, il arrive souvent qu’on s’y prenne trop tôt. C’est d’ailleurs la première et principale erreur des non-initiés. La période comprise entre la mi-mars et la mi-avril est le meilleur moment pour démarrer les semis de tomates; les plants à cultiver seront jeunes et vigoureux. 

Comment semer?

Le contenant idéal est un pot de 5 à 7,5 cm (2 à 3 po) de diamètre dont le fond est percé pour permettre le drainage. On le remplit de terreau pour semis intérieur qu’on prend soin d’humidifier au préalable, mais sans le détremper. On insère dans le terreau la pointe d’un crayon de façon à creuser un trou de 5 mm de profondeur. On verse une pincée de mycorhizes dans la cavité, afin de favoriser le développement racinaire. On y dépose ensuite trois graines qu’on recouvre délicatement de terreau. On arrose en se servant de préférence d’un vaporisateur, pour que l’opération se fasse tout en douceur. On privilégie aussi une eau tiède, pour l’humidification du terreau comme pour l’arrosage des graines.

Où placer nos pots pour la germination?

On dispose nos pots sur un plateau étanche qu’on recouvre d’un dôme de plastique transparent afin de créer les conditions optimales qui permettront à nos graines de germer. Un emplacement moyennement éclairé, où la température se situe entre 20 et 25 °C, est l’endroit idéal pour mettre le plateau. L’important est de protéger les semis du soleil direct et d’éviter que trop d’humidité s’accumule à l’intérieur du dôme. On l’ouvre au besoin pour aérer. 

Quand faire profiter nos semis du plein soleil?

Lorsqu’on voit poindre de minuscules pousses vertes, le moment est venu d’enlever le dôme. Le soleil n’est plus à craindre, on peut donc installer le plateau sur le rebord d’une fenêtre orientée vers le sud ou vers l’ouest. Il est aussi possible d’utiliser une lampe fluorescente en positionnant l’éclairage près des semis, à environ 15 cm du plateau.  

Qu’en est-il de l’arrosage? 

La fréquence d’arrosage varie selon le type de plants et des conditions ambiantes de chaleur et d’humidité, mais elle demeure une étape prioritaire pour la réussite des semis. On retient que dès que le terreau est sec au toucher, il faut l’arroser. Les premières fois, pour éviter de renverser les fragiles pousses, on verse l’eau directement dans le plateau plutôt que sur le terreau. L’absorption se fera alors par capillarité (d’où la nécessité de choisir un modèle étanche).   Comment entretenir nos semis? Quand nos plants commencent à produire des feuilles, on sélectionne dans chaque pot celui qui semble le plus fort et on supprime les plus faibles. À partir du moment où les plants portent quatre vraies feuilles, on peut commencer la fertilisation avec un engrais soluble tout usage. Pour chaque arrosage, on suggère toutefois de n’utiliser que le 1/8ᵉ du dosage recommandé.

Comment entretenir nos semis?

Quand nos plants commencent à produire des feuilles, on sélectionne dans chaque pot celui qui semble le plus fort et on supprime les plus faibles. À partir du moment où les plants portent quatre vraies feuilles, on peut commencer la fertilisation avec un engrais soluble tout usage. Pour chaque arrosage, on suggère toutefois de n’utiliser que le 1/8ᵉ du dosage recommandé.

Semences du patrimoine

La tomate ‘Mémé de Beauce’ et la tomate ‘Petit Moineau’ sont deux variétés qui retiennent l’attention. La première se distingue par ses fruits charnus et sa chair ainsi que sa peau fine rose à rouge. La seconde est un plant pouvant atteindre 1,5 m de hauteur qu’on dit aussi très productif puisqu’il peut fournir annuellement jusqu’à 4 kg de petites tomates cerises.

Démarrer ses semis de tomates à l’intérieur n’a rien de bien sorcier. En s’assurant de le faire au bon moment, avec un terreau adéquat et dans les meilleures conditions de croissance, on obtient de beaux plants en santé, prêts à repiquer le moment venu. En attendant, on se laisse inspirer pour ces savoureuses recettes dans lesquelles les tomates sont reines!  

Cet article est une collaboration entre RICARDO et Passion Jardins.