Recettes  

10 faits à propos du gingembre

Populaire en cuisine et en médecine traditionnelle, le gingembre est un ingrédient polyvalent. On sait que son goût est piquant et qu’il parfume plus d’un plat, mais le connaît-on vraiment? Voici en 10 faits, incluant nos trucs pour l’éplucher et mieux le conserver, tout ce que vous devriez savoir sur le gingembre.

1. Un quoi? Un rhizome!

Le qualifier de racine est botaniquement incorrect. Le gingembre est un rhizome, soit une tige modifiée qui pousse à l'horizontale à faible profondeur. Sa forme étrange lui a valu le surnom de « main » et de « doigts » pour désigner ses ramifications.

2. Non, il n'est pas rose fluo!

Sa vraie couleur est beige jaunâtre. La teinte rosée du gingembre mariné qui accompagne le sushi est due à l'addition de colorant rouge. Il est possible d'en trouver sans colorant, mais préparez-vous à chercher.

3. Bon vieux pain d'épice

Inventé au XVIe siècle et appelé gingerbread par nos cousins anglais, le pain d'épice a une forte saveur de gingembre. C'était voulu, à l'époque, pour masquer le goût de la farine qui était pratiquement toujours rance.

4. Dur à éplucher?

L'apparence bosselée du gingembre en rebute plusieurs. Qu'à cela ne tienne ! Munissez-vous d'une cuillère et grattez la peau avec la pointe de celle-ci. Vous épargnerez la chair, sans risque de vous couper.

5. Sucré salé

Cari, sauté thaïlandais, ragoût, biscuits, bonbons ou pain d'épice, le gingembre a un goût polyvalent. Il s'intègre aisément aux recettes sucrées ou salées et est un ingrédient clé de plusieurs cuisines du monde.

6. Rince-bouche idéal

Excellent trou normand, le gingembre nettoie admirable­ment le palais durant un repas. D'ailleurs, le gingembre mariné qui accompagne le sushi devrait être mangé entre les bouchées de poisson.

7. Un p'tit coup de chaleur

En hiver, plusieurs adeptes de sport et de plein air gardent dans leur poche de petits morceaux de gingembre confit (cuit dans du sucre). Quand on le mastique, sa saveur poivrée apporte une sensation de chaleur dans la gorge et aiderait à décongestionner nos voies nasales enrhumées. Une douceur parfaite durant nos durs hivers québécois..

8. Congélateur à la rescousse

Râper du gingembre frais est souvent un casse-tête à cause de sa texture fibreuse. Congelez-le ! Il se râpera facilement, sans même avoir besoin d'être épluché.

9. Plus qu'un remède de grand-mère

Des études scientifiques ont confirmé que le gingembre est efficace contre les nausées durant la grossesse et celles survenant après une opération. Contrairement à plusieurs médicaments antinauséeux, le gingembre ne cause aucune somnolence.

10. Longue conservation

Moulu, le gingembre se conserve très longtemps dans un endroit sombre, frais et sec. La racine se garde de deux à trois semaines au réfrigérateur. Attention, plus le gingembre frais vieillit et plus sa saveur devient forte et piquante. Rien ne vous empêche de le congeler, il se conservera plusieurs mois.

Hélène Laurendeau

Passionnée d’alimentation, de santé et de voyages gourmands, Hélène adore partager ses trouvailles avec le grand public. Diplômée en nutrition (Université de Montréal) et en épidémiologie (McGill), elle est active dans les médias depuis plus de 25 ans. À la télévision, elle fait équipe avec Ricardo depuis 2005 pour vulgariser ses connaissances avec la bonne humeur qu’on lui connaît. À la radio, Hélène collabore aussi chaque jeudi à l’émission Bien dans son assiette (Ici Radio-Canada Première). On peut également la lire dans le magazine Ricardo. Pour suivre Hélène sur les réseaux sociaux :
Twitter : @Hlne_Laurendeau
Facebook : Hélène Laurendeau Nutritionniste