Recettes  

10 faits à propos du kéfir

1. C'est quoi ?

Un lait fermenté plus liquide qu'un yogourt et légèrement pétillant. Comme pour la bière ou le champagne, sa fermentation implique des levures qui produisent de petites bulles de gaz. Soyez donc sans crainte si son couvercle est bombé ou si de l'air s'échappe quand vous l'ouvrez… c'est normal !

2. Ça goûte quoi ?

Le kéfir nature a un goût acidulé. On trouve aussi du kéfir aromatisé aux fruits (plus facile à apprivoiser pour certains) qui contient de 2 à 4 fois plus de sucre que le kéfir nature.

3. Pour s'initier

Essayez le kéfir sur des céréales, dans un smoothie, en soupe froide ou encore pour napper des fruits. Sinon, buvez-le tout simplement. Avec un peu de sirop d'érable et des petits fruits, c'est une boisson super nutritive.

4. Une tasse qui en vaut la peine

Puisqu'il s'agit d'un produit laitier, le kéfir regorge de vitamines et de minéraux. Une tasse (250 ml) fournit 20 à 30 % des apports quotidiens recommandés en calcium ainsi que 8 à 9 g de protéines, l'équivalent d'une tasse de lait.

5. Aliment vivant

Il regorge de bactéries probiotiques capables de résister à la digestion. Favorable à une bonne santé intestinale, il contient une plus grande variété et une plus grande quantité de bonnes bactéries qu'un yogourt probiotique.

6. Aucun aliment, nouvelle mode ?

Le kéfir fait sa place parmi les produits laitiers en épicerie. Est-ce le prochain aliment à la mode ? Qui sait ! Cela doit faire sourire les habitants de la Russie et des pays avoisinants, dont l'Arménie et la Turquie, qui le savourent depuis des siècles.

7. Faux grain

On le produit avec des « grains » de kéfir, mais sachez qu'il ne s'agit pas de céréales. On les nomme ainsi parce que les bactéries et les levures utilisées pour ensemencer le lait forment de petits amas de grains blancs, semblables à des grains de chou-fleur. À la fin de la production, on récupère ces « grains » pour faire fermenter le lot de lait suivant.

8. Cuisiner avec le kéfir

Le kéfir remplace sans problème le lait ou le yogourt dans vos recettes de pâtisserie. Récupérez vos fonds de pots dans vos pâtes à crêpes, muffins ou gâteaux ! Si la cuisson détruit les bactéries probiotiques, elle n'altère pas la valeur nutritive du kéfir.

9. Sans bulles

Certains fabricants proposent du « kéfir à boire » non effervescent qui ressemble beaucoup au yogourt à boire. Idéal si les bulles ne sont pas votre tasse de thé.

10. Boisson rafraîchissante

Saïda, une Russe rencontrée à l'épicerie russe Ella's Deli à Montréal, propose une recette simple, salée et désaltérante. Diluez votre kéfir avec un peu d'eau, ajoutez-y de fines tranches de concombre, de l'aneth frais, une touche de sel et buvez. Priyatnovo apetita ! (bon appétit)

Hélène Laurendeau

Passionnée d’alimentation, de santé et de voyages gourmands, Hélène adore partager ses trouvailles avec le grand public. Diplômée en nutrition (Université de Montréal) et en épidémiologie (McGill), elle est active dans les médias depuis plus de 25 ans. À la télévision, elle fait équipe avec Ricardo depuis 2005 pour vulgariser ses connaissances avec la bonne humeur qu’on lui connaît. À la radio, Hélène collabore aussi chaque jeudi à l’émission Bien dans son assiette (Ici Radio-Canada Première). On peut également la lire dans le magazine Ricardo. Pour suivre Hélène sur les réseaux sociaux :
Twitter : @Hlne_Laurendeau
Facebook : Hélène Laurendeau Nutritionniste