Recettes  

8 questions à se poser avant de faire de la bière maison

L’idée de faire votre bière maison vous travaille depuis quelque temps, mais vous ne savez pas pour où commencer? Voici toutes nos réponses aux questions les plus populaires sur la pratique.

Et si, au cours de votre lecture, l’envie de concrétiser le tout survenait, nous avons aussi préparé un guide complet pour brasser de la bière maison dans lequel nous vous présentons tout ce qu’il y a à savoir sur la confection de la bière: du matériel aux ingrédients, jusqu’aux étapes de préparation et de l’embouteillage. Photos à l’appui! 

1. Peut-on fabriquer de la bière dans sa cuisine?

Oh que oui! Notre recette a été pensée pour que toutes les étapes puissent se faire dans une cuisine et en utilisant les ustensiles qu’on a sous la main. Cela signifie brasser moins de bière à la fois et acheter les accessoires séparément, dont un fermenteur de 5 litres et plus. Ceux habituellement inclus dans les kits de base ont une capacité de 23 litres (6 gallons). Un fermenteur de plus petit format est moins encombrant et il peut être rangé dans le bas d’une armoire lors de la fermentation.

2. Combien doit-on s’attendre à débourser pour se procurer l’équipement?

Le coût initial est d’environ 100$ pour l’achat du matériel de base, ce qui comprend le fermenteur, le siphon, le densimètre, les bouteilles à bouchon mécanique, etc. Quant aux ingrédients — grains, extrait de malt, houblon, levure —, il faut compter une quinzaine de dollars par brassin. Le rendement de notre recette étant de 8 bières de 500 ml (2 tasses) chacune, cela revient à moins de 2$ par bière. On ne fait pas de la bière dans l’idée d’économiser: on le fait pour l’expérience et la satisfaction que l’on retire à déguster «sa» bière maison.

3. Où achète-t-on le matériel et les ingrédients nécessaires au brassage?

Vous trouverez tout ce dont vous aurez besoin dans les boutiques spécialisées dans la fabrication de bière et de vin. Moût International, à Montréal, est une des adresses fréquentées par les brasseurs amateurs. La Cachette du Bootlegger, dans l’ouest de l’île, et l’Atelier Bière & Vin, à Longueuil, de même que La Boutique Lab et Le Brasseur Cellier, tous deux à Québec, sont d’autres endroits à visiter.

4. Le débutant a-t-il intérêt à choisir un type de bière en particulier et une méthode de brassage plutôt qu’une autre?

Pour que le plaisir soit au rendez-vous, mieux vaut choisir une recette et une façon de faire simplifiées. Comme l’Indian Pale Ale, la Pilsner ou la stout, la saison (plus d’infos à la p. 130) est facile à brasser. Les kits prêts à l’emploi réunissant tous les concentrés et extraits indispensables au brassage sont pratiques quand on est en apprentissage. La méthode tout grain permet toutefois à l’amateur d’authenticité d’expérimenter le processus de A à Z. La recette que nous propose Nicolas utilise à la fois des grains concassés et de l’extrait de malt.

5. Quelles sont les précautions à prendre pour réussir un brassin?

La salubrité de l’espace de travail et de l’équipement est primordiale. Pour éviter que des micro-organismes indésirables (levures, bactéries) ne contaminent le moût, il convient de bien nettoyer et de désinfecter tous les instruments devant être en contact avec celui-ci. L’assainisseur Star San© est un produit sans rinçage facile à utiliser. On le dilue et on le vaporise sur les surfaces à traiter, puis on laisse sécher conformément aux instructions du fabricant.

6. Combien de temps faut-il avant que la bière soit prête?

Tout dépend de la recette choisie, de la quantité de bière brassée et de la méthode de fabrication. Dans notre cas, prévoyez environ 2 heures pour la préparation du moût jusqu’à son transfert dans le fermenteur. Comptez ensuite 21 jours pour la phase de fermentation et ajoutez encore 2 semaines pour la phase de maturation qui suivra l’embouteillage. Bref, 5 semaines, c’est le temps que vous devrez patienter avant de déguster votre première bière, mais l’attente, il va sans dire, en vaut la peine !

7. Faut-il contrôler la température de la pièce où sera entreposé le brassin lors de la phase de fermentation?

Oui… et non. Bien que la température optimale pour la fermentation de notre recette de bière saison soit de 21 °C, une plage de variations entre 19 °C et 24 °C n’aura pas d’incidence sur la fermentation. C’est cependant à 21 °C que les levures qui métabolisent les sucres sont le plus actives.

8. Combien de temps une recette de bière saison se conservera-t-elle?

Notre bière saison maison se conserve jusqu’à 3 mois dans un endroit tempéré, à l’abri de la lumière. C’est d’ailleurs parce que la bière y est sensible — et particulièrement le houblon, le grand responsable du goût — qu’on préfère l’embouteiller dans un verre ambré.