Recettes  

Cuisiner les piments forts en toute sécurité

Les piments forts apportent du piquant à nos plats et, pour cette raison, on n’hésite pas à les cuisiner. Mais quelques précautions s’imposent avant de les manipuler. Voici ce qu’il faut savoir.

La capsaïcine

C’est la capsaïcine, une substance organique présente dans le piment (particulièrement dans la membrane blanche et les graines à l’intérieur), qui est responsable de la sensation de feu qu’on a en bouche quand on le mange.

Saviez-vous que?

Une façon de diminuer la force des piments est de retirer la membrane et les graines avec un couteau.

L’échelle Scoville

Est-ce que le piment qu’on s’apprête à couper est fort? Un des moyens de le vérifier est de se fier à l’échelle de Scoville, qui classe les piments selon leur force. Ainsi, plus un piment est puissant, plus sa teneur en capsaïcine est élevée et plus il grimpe dans l’échelle de graduation, de 0 (zéro étant le poivron) à 10.

Des gants pour se protéger

Enfiler des gants en latex est la meilleure chose à faire pour protéger nos mains quand on manipule des piments forts. Et si on ne le fait pas, il faut penser à les laver une fois la tâche terminée. Parce qu’en oubliant de le faire, on finit inévitablement par se passer la main dans le visage, pire encore, par se frotter l’œil et, là, c’est la catastrophe!

Lavage des mains

On a omis de mettre des gants? On recommande de masser longuement nos mains avec de l’huile végétale et on n’oublie pas les ongles. On termine ensuite avec un lavage au savon doux. On prend également le temps de bien laver nos couteaux et la surface de travail.

Boire de l’eau: un geste à proscrire

Quand on a une sensation de feu en bouche, il ne faut surtout pas boire d’eau. La capsaïcine n’est pas soluble dans l’eau; elle est toutefois liposoluble, c’est-à-dire qu’elle se dissout dans un corps gras. C’est pour cette raison qu’une des recommandations est de se rincer la bouche avec de l’huile.

Le lait est une autre solution efficace lorsqu’on a la bouche en feu. Il contient de la caséine, une protéine qui aide à neutraliser l’effet de brûlure en agissant sur les récepteurs de la douleur. C’est aussi vrai pour les autres produits laitiers comme le yogourt, la crème sure ou encore la crème glacée. Mâcher un morceau de pain peut aussi faire l’affaire. À l’instar de la caséine, l’amidon qu’il contient neutralise la capsaïcine.  

Loading the player...

Découvrez en plus sur cet aliment en lisant notre article Les piments… de 1 à 10.