Recettes  

Grande randonnée gourmande aux Îles de la Madeleine

Deux semaines à manger comme des rois, à dormir dans une tente et à marcher une vingtaine de kilomètres par jour comme des pèlerins. Voici le séjour aux Îles de la Madeleine de notre directrice contenu et création, Maude Bourcier-Bouchard. Elle nous raconte l’aventure qu’elle a vécue avec son compagnon, avec qui elle a parcouru les 225 km de sentiers entre vents et marées qui permettent de faire le tour des îles à pied, avec plusieurs arrêts gourmands au passage.

Îles de la Madeleine

Notre périple a eu lieu à l’été 2019. Il a débuté dès la sortie de l’aéroport lorsqu’on a commencé à marcher vers les dunes du Sud. Un sac de 30 lb chacun sur le dos, contenant tente, matelas de sol, sac de couchage, gamelle pour cuisiner, vêtements de sport, chaise de camping, livre de sudoku (mon luxe), du café et des sachets de gruau. Le voyage était officiellement commencé. Et quand je dis voyage, le mot est choisi. J’ai toujours dit qu’il y avait une grande différence entre les mots «voyage» et «vacances», et que c’était important d’équilibrer le tout. En «vacances», on ne fait rien, on se relaxe. Tandis qu’en «voyage» on découvre et on se dépasse. On revient épuisés, les pieds parsemés d’ampoules, le visage qui chauffe, mais la tête remplie des meilleurs souvenirs et le cœur qui déborde de fierté. Souvent, on a même besoin de vacances après nos voyages. Mais à tout coup, ça vaut le coup.

Grande randonnée gourmande aux Îles de la Madeleine

Loup marin, bières et fromages

Première vraie journée de marche: nous suivons les Sentiers entre Vents et Marées jusqu’au phare du Cap-Alright. Oh, mais quelle belle plage! On poursuit vers le Fumoir d’Antan pour un brunch sur la plage: pepperette de loup marin, maquereau fumé et gravlax de saumon (photo ci-contre). Et avant même d’avoir pris notre café, on débouche une bonne bière de la microbrasserie À l’abri de la Tempête brassée avec de l’eau de mer. On reprend la marche vers le dessert: une pointe de gâteau au fromage à la fromagerie du Pied-De-Vent.

Pour souper, ce sera une pizza pétoncles-homard-crevettes à la Pizza d’la Pointe. Et des délices de chez Hélène des Îles: biscuits fous et brioche. On le mérite.

Loup marin, bières et fromages

Pique-nique d’aventure et casse-croûte marin

Le lendemain, on décide de prendre le traversier vers l’île d’Entrée pour y passer la nuit avec ses 70 habitants anglophones. Dernier arrêt stratégique avant la traverse: la Boucherie Côte à Côte pour un pique-nique de l’autre côté. On s’aventure sur Big Hill, le plus haut sommet (lire ici: butte) des Îles. Étrangement, on se sent un peu comme en Islande, au milieu de ce pâturage communautaire.

De retour à Cap-aux-Meules, on entame notre longue marche vers Portage-du-Cap, avec un arrêt aux Échoueries et à LA cantine pour la poutine de Lyne au homard et une guédille au «crâââbe». Un bon petit snack avant d’affronter 13 km sans services dans le sable. Ce fut probablement le segment du parcours le plus difficile mentalement. Avec nos sacs qui pesaient une tonne, la fine bruine constante, les nuages noirs qui défilaient et le vent (oh, le vent), il fallait se motiver. Ce soir, ce sera ramens et lecture dans la tente.

Pique-nique d’aventure et casse-croûte marin

Plage et biquettes

Amen. Il fait beau. On en profite pour installer une corde à linge et se faire à déjeuner sur la plage. Direction Havre-Aubert en passant par les dunes des Demoiselles. Arrivés à La Grave, on fait un arrêt lunch au fameux Café de la Grave pour goûter à la poutine de loup marin avec sons de piano en accompagnement. Direction Sandy Hook après avoir acheté chez Elmer un pique- nique qui sera réservé pour la randonnée du Bout du banc.

Matin sur le bord de la mer avec baignade salée. Gruau, café, et hop on remet les souliers de marche direction Bassin. Un arrêt à la fromagerie Les biquettes à l’air s’impose. Si on avait à refaire une activité aux Îles, ce serait celle-ci: la randonnée avec les chèvres. Après la promenade et la visite des installations, les propriétaires servent un goûter composé de leurs produits (shooter de lait de chèvre inclus!). Quel lieu magique.

Plage et biquettes

Longues distances et fish shacks

On quitte notre studio douillet à l’Istorlet pour affronter l’étape des Caps. Un gentil «lifteur» nous débarque donc au Site de la Côte, où nous entamons nos 18 km du jour. En chemin: le phare du Borgot, les falaises de la Belle-Anse et beaucoup de brume. Arrivés à Fatima, on fait des provisions pour les deux prochains jours de marche, car il n’y aura aucun commerce. Et on en profite pour se détendre à L’Anse-aux-Baleiniers avec un petit spectacle de musique acadienne au bar Le gabier.

Pendant que les kitesurfers se préparent, on déjeune avant d’entamer «le grand stretch» comme on appelait affectueusement l’étape du jour. De Fatima à Pointe-aux-Loups, par les dunes du Nord, 19 km de plage en croisant seulement deux personnes. Arrivés à l’église de Pointe-aux-Loups épuisés, on trouve le-plus-beau-spot-pour-prendre-l’apéro et profiter du coucher de soleil. Ce sera tout pour aujourd’hui, merci. Réveillés par le vent, on entame le programme du jour: 20 km vers Grosse-Île, avec un arrêt ramens à mi-chemin. Le sentier emprunte des chemins de 4X4 et la 199. Arrivés à Grosse-Île, on commande des clams frits au casse-croûte B&J. Avant le souper, on s’aventure sur la butte de Grosse-Île. Au menu ce soir au Fish Shack (notre resto coup de cœur du voyage): guédille de homard, chaudrée de fruits de mer et pétoncles frits accompagnés d’une poutine. On se gâte! Encore une autre soirée sur la plage à méditer au bruit des vagues. On ne s’en lasse pas.

Longues distances et fish shacks

Sur le chemin du retour

En chemin vers Grande-Entrée, on croise au passage Old Harry, la Réserve nationale de faune de la Pointe-de-l’Est et Grandma’s Bakery. On se fait accueillir à Grande-Entrée par une marée de kitesurfers. Ils sont partout! On soupe ensuite au Resto Pub Halabolina: fish & chips et club sandwichs accompagnés d’une bonne mousse de la région. Pour attaquer la prochaine étape, on doit revenir sur nos pas. Sur le chemin, mon copain et moi avions les yeux humides. C’était comme le générique de nos derniers jours qui défilait. Voir tout ce que nous avions parcouru, tout ce qui nous avait donné des ampoules, des fous rires, des danses dans le milieu de nulle part... Cette nuit-là, on l’a passée à l’abri, avec le sentiment de mission accomplie.

Après une nuit au chaud, direction Boulangerie Madelon pour des pâtisseries. On commence donc notre dernier segment de marche, le bonbon: 11 km sur les dunes du Sud. Il n’y avait pas meilleur endroit pour célébrer la fin de nos 225 km de marche qu’à l’abri de la tempête: plateau de dégustation de produits de la région, plateau découverte de bières et d’autres bonnes palabres. Ce soir-là, on a fermé le bar et on a admiré les 1001 étoiles sur la plage du Corfu et un délicat croissant de lune. On s’aperçoit par la suite que nous étions tout près d’une épave. Wow! Ce matin-là, on a pris notre temps, parce qu’on le méritait. Et parce qu’aux Îles, il n’y a pas d’heure, on a le temps.

l’abri de la tempête

Dernier matin aux Îles qui a des airs de Montréal: un déjeuner à la boulangerie L’Arbre à Pains qui accueille également le Café Lili. Midi pile, on arrive à l’ouverture du verger Poméloi pour une dégustation de cidres, et on capote un peu-beaucoup-passionnément sur les pommes qui poussent à même la bouteille. Dernier arrêt avant d’embarquer dans l’avion: un second tour chez Hélène des Îles. On repartira le cœur et le ventre gros. À la prochaine, les Îles. Avec ou sans souliers de marche aux pieds.

Sur le chemin du retour

Carnet d’adresses

Pour connaître les repaires gourmands visités par Maude, consultez notre carnet d’adresses, ci-bas:

  • Le Fumoir d’Antan : 27, chemin du Quai, Havre-aux-Maisons, fumoirdantan.com
     
  • Microbrasserie À l’abri de la Tempête : 286, chemin Coulombe, L'Étang-du-Nord, alabridelatempete.com
     
  • Fromagerie Les Biquettes à l’air : 833, chemin du Bassin, Bassin, biquettes.ca
     
  • Boulangerie L’Arbre à Pains et Café Lili : 317-1, chemin du Quai, Cap-aux-Meules, arbreapains.com
     
  • Verger Poméloi : 33, chemin du P’tit Bois Nord, Bassin, levergerpomeloi.com
     
  • Pâtisserie Hélène des Îles : 90, route 199, Havre-aux-Maisons
     
  • Pizza d’la Pointe : 86, route 199, Havre-aux-Maisons, pizzadlapointe.ca
     
  • LA Cantine: 521 Chemin du Gros-Cap, L’Étang-du-Nord, lrdi.ca
     
  • Café de la Grave: 969 Chemin de la Grave, Havre-Aubert, cafedelagrave.com
     
  • Fromagerie du Pied-de-Vent: 149 Chemin de la Pointe-Basse, Havre-aux-Maisons, fromageriedupieddevent.com
     
  • Fish Shack: 51 Chemin Shore, Grosse-Île