Recettes  

Les souvenirs de voyage gourmands de l’équipe RICARDO

Chaque destination possède ses traditions gourmandes. Comme les voyages à l’étranger se font plus rares par les temps qui courent (pandémie oblige), l’équipe cuisine s’est inspirée des plats qui ont marqué les voyages de nos collègues pour les faire revivre sous forme de recettes. Prêt à décoller ? Voici quelques plats pour partir à la découverte de saveurs d’ailleurs.

L’Italie

Image Italie

«Ce ragoût, je l’ai mangé sur la place du marché de Greve, dans le Chianti, et c’était fabuleux. La Toscane a ce côté rustique que j’apprécie énormément et que l’on retrouve dans la cuisine. Dans cet environnement du chasseur, même la terre la plus pauvre donne ce qu’il y a de plus savoureux. J’ai justement un vin de Panzano, à base de sangiovese, rapporté de ce voyage, que je vais boire bientôt et que j’accorderai avec ce plat.»

— Étienne, chef création et styliste culinaire

Le Japon

Image Japon

«Nous avons célébré les cinquante ans de Ricardo lors d’une virée gourmande à Tokyo. Notre visite au marché historique de poissons Tsukiji, haut lieu de pèlerinage touristique, est encore à ce jour un de mes plus beaux moments. D’abord parce qu’il allait fermer ses portes pour déménager quelques semaines après, mais surtout pour la fraîcheur et le moelleux incroyable des thons que l’on dégustait à la cuillère.»

— Brigitte, présidente et éditrice

La Grèce

Image Grèce

«Après y avoir passé tout un été lors de mes 6 ans avec ma famille, le fait de me retrouver une fois adulte dans les Cyclades m’a ramenée tout droit à l’enfance. Ici, une belle variation de la salade crétoise mangée dans un petit resto familial sur l’île de Naxos. Les proprios étaient si gentils. La grand-mère, qui parlait uniquement grec, allait chercher des fruits dans le jardin comme dessert pour mes enfants.»

— Marisol, gestionnaire de projets - contenu

Souvenirs de voyage… en vrac
  • France : «Il y a, en France, un dessert servi dans tous les restaurants ou brasseries : le café gourmand ! Il s’agit d’un espresso (ou d’un thé, selon les goûts), accompagné d’un assortiment de plusieurs desserts de format miniature (fondant au chocolat, tiramisu, panna cotta, macaron, profiteroles, etc.). J’adore ce concept, car on a la chance de goûter à plusieurs desserts de la carte en petite quantité, pour combler notre dent sucrée.»

     

    — Anicée, gestionnaire de projet - marketing commercial

     

  • États-Unis/New York : «J’ai adoré les wraps au flanc de porc roulé dans des feuilles de périlla mangés dans un restaurant coréen à New York, l’année dernière. C’était accompagné de riz, d’une salade de carottes et de radis (kimchi express), d’une sauce au gochujang et d’une pâte de haricots. Pendant mes vacances au Québec cet été, j’ai essayé de recréer ce plat tellement bon, et ça a été un succès.»

     

    — Jean-Michel, photographe

     

  • Mexique : «Les tacos de toutes sortes à Tulum, surtout ceux du Safari faits sur charbon de bois. Et j’oubliais les paletas, des sucettes glacées... Je vais au Mexique quasiment juste pour ça !»

     

    — Isabelle, chef du Café RICARDO

     

Le Maroc

«Je me souviens, à Marrakech, d’avoir longtemps parcouru, avec l’aide d’un jeune habitué, les labyrinthes des souks pour trouver le minuscule local servant la meilleure harira. On l’a mangée sur un banc, avec les locaux. C’était délicieux et nourrissant, pour un prix dérisoire.» 

— Cristine, directrice artistique

Le Mexique

«La première fois que j’en ai mangé, c’était chez Taco Queto, un petit boui-boui. On était assis dehors avec une bâche comme toit et des chaises de patio en plastique. C’était tellement bon. Des petits tacos authentiques avec un mélange parfait de saveurs. Maintenant, chaque fois que je vais au Mexique, manger des tacos al pastor est sur ma liste.»

— Julie, directrice numérique

Le Pérou

«On pourrait sans doute faire un magazine entier sur la richesse et la variété de la cuisine péruvienne, mais comme fast-food de rue, j’avoue que la papa rellena a particulièrement retenu mon attention. C’est frit, c’est goûteux, ça se mange avec une sauce piquante, dans une assiette de papier en regardant le coucher du soleil, entre deux pisco sours !»

— Éliza, styliste culinaire

Le Salvador

«C’est un plat traditionnel et emblématique de mon pays de surf de prédilection ! Après avoir passé la matinée sous le soleil à prendre quelques vagues, nous nous sommes arrêtés manger sous une hutte typique. À mon grand bonheur, je me suis régalée de ces pupusas con camarón préparées avec facilité par une dame du village. Avec la fameuse salade curtido et une sauce tomate épicée, il y a de quoi rassasier des surfeurs affamés !»

— Audrey-Anne

Souvenirs de voyage… en vrac
  • Islande : «L’Islande est certainement le lieu qui m’a le plus dépaysée. Pendant que la ville de Reykjavík était encore endormie à notre sortie de l’aéroport, nous avons déjeuné au resto Bergsson Mathús. En dégustant leur assiette brunch classique, je me suis tout de suite vue la reproduire à la maison avec des produits du Québec : skyr avec muesli, compote de petits fruits, œuf dur, prosciutto, fromage et pain au levain. Un classique des samedis matin nordiques !»

     

    — Maude, directrice contenu et création

     

  • Portugal : «Des patelles ou limpets (un petit mollusque conique) avec une sauce tomate à l’ail légèrement épicée lors de notre voyage sur l’île de Pico aux Açores en apéro, c’était parfait ! Il n’existait qu’un petit restaurant dans le village où on logeait et, tous les soirs, on s’y rendait pour en déguster un plateau.»

     

    — Charline-Ève, rédactrice

     

  • États-Unis/Hawaï : «Quand je suis allée à Hilo à Hawaï, en février dernier, on a mangé au Pineapple’s Island. On a commandé un poke tower et un flanc de steak teriyaki. Je ne suis pas une amatrice de viande rouge, mais ça en a valu la peine ! C’est un endroit incontournable si on est dans le coin.»

     

    — Claudia

     

  • Angleterre : «Lors d’une journée pluvieuse typiquement londonienne, on s’est réfugiés dans un pub, tout aussi pittoresque : le George Inn, ouvert depuis les années 1500. J’ai choisi le ploughman’s lunch, une assiette traditionnelle qui réunit charcuteries, fromage, crudités, pain et marinades. Avec une bonne bière, c’était si réconfortant !»

     

    — Caroline, directrice artistique

     

L'Espagne

«Après une semaine à Rome à flâner autour des vestiges, ma partenaire de voyage et moi avons débarqué de l’avion à Barcelone. Nous nous sommes rendues dans un restaurant éloigné du centre historique, pour y manger avec les Barcelonais. Pour des végétaliennes, on aurait pu penser que ce serait difficile de manger de façon typique. Aucunement ! Au menu : tapas, vin et paëlla sans produit animal, un délice !»

— Stéphanie

La Nouvelle-Orléans (États-Unis)

«La Nouvelle-Orléans est une de mes villes préférées pour sa joie de vivre, son architecture créole colorée et sa cuisine généreuse et métissée. Sur les cinq poudings au pain que j’ai essayés pendant mon premier séjour, je suis tombé par terre lorsque j’ai goûté à celui du Commander’s Palace, l’un des meilleurs restaurants aux États-Unis. C’est peut-être pour ça que j’ai pris trois kilos en huit jours. C’était pour le travail bien sûr !»

— Ricardo

La Pologne

«Nous étions probablement en pleine saison de la cerise quand nous y sommes allés puisque, dans tous les restaurants et boulangeries, les desserts étaient à cette saveur. Je savais même reconnaître le mot : wiśnia. Mon polonais étant limité, je n’avais aucune idée de la belle surprise qui se trouvait aussi à l’intérieur : du fromage frais ! Ces deux saveurs ensemble restent encore pour moi une combinaison parfaite.»

— Geneviève, designer graphique

Envie de continuer à voyager ? On consulte nos recettes inspirées des saveurs d’ailleurs :